03H20_MONTREAL T'SAIS LÔ



Pour la première fois de ma vie, je suis à Montréal un samedi soir.

Mes deux amis Minette et Jaune trouveraient génial qu'on aille en soirée.
Ouaiiiiiis !
Qu'on aille à la soirée "Le mec le plus ultra"
Ouaiiiiiiiiiiiiis !
"Le mec le plus ultra" est une soirée gay.
[blanc] Ah bon ?

Booon, bon, pour UNE fois je peux bien y aller. Je peux "rester à jeun" un soir de fiesta.
Du coup ça a du bon, préparation minimale.
Ah bon t'es sur que je dois me changer ? Je peux pas rester comme je suis ? Jean/tee-shirt du dimanche c'est cool non ? Oui y a un trou, et alors ? Il est vieux, je l'aime comme ça. Non je n'ai pas de coiffure mieux, je dois laisser la boucle boucler comme elle veut. 
[de toute façon hein, pour ce que ça va servir, je peux bien y aller en string fuchsia apparent que personne ne le remarquerait]

Après une demi-heure de marche dans le grand froid, je ne regrette pas ma tenue de trappeur.
Devant la grande porte noire, je souffle.
Pour la première fois de ma vie, je vais à une soirée gay.

Tout va très vite, les trois manteaux au vestiaire, on me met une capote dans la main droite, un autocollant sur le tee-shirt, et un tampon sur la main gauche. Vaccinée, je peux entrer dans l'antre du "mec le plus ultra".
Secrètement je me dis que peuuuut-être, ééééventuellement il y aurait un hétéro égaré dans le coin. 
J'essaye de danser comme une meuf qui maitrise la vibe. Tête de droite à gauche, hanches qui oscillent à contre-sens, bouche entre-ouverte, petit mouvement de tête pour remettre la mèche que je n'ai pas... et surtout pas de sourire, on se scrute mais on ne se sourit pas. 
De toute façon je scrute l'inaccessible, autant se le dire. Je suis la meuf opacité 10%. 
Personne ne me calcule, sauf pour passer pile dans mon espace de danse. Est-ce que j'ai une tête de chemin de circulation sur piste de danse ??

Je me résous à aller rendre visite au barman (encore une fois : sait-on jamais).
J'ai même pas le temps d'arriver au bar que je vois un mec foncer droit sur moi, les yeux rivés sur ma poitrine. Heu, il a maintenant le nez dessus. 

[voix interne : alleluia !!!]

Je me recule, il me regarde l'air désolé :
- Et merde, on a pas le même autocollant ! On gagne des shooters si on trouve son double.
[voix interne : comme tu dis, et merde]

Pour la première fois de ma vie je regrette qu'un mec ne s'attarde pas plus longtemps sur mes boobs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire